Blog

Comment gérer ses photos en voyage?

L’expérience de Christian Baillet pour gérer vos souvenirs photographiques lors de vos voyages.

Gérer photos voyage conseil workflow photographe voyage photo Afrique Christian Baillet

Lorsque je voyage, mes souvenirs sont des moments de vie que je veux vivre intensément mais c’est aussi des fichiers numériques qu’il faut sauvegarder et préserver pendant le voyage et après la fin du voyage.

De tout temps, même à l’époque de la photographie argentique, j’avais une gestion rigoureuse de mes négatifs. A l’époque, je numérotais toutes mes pellicules avant le départ. Après exposition et à chaque changement de film, je notais toutes les conditions de réalisation de mes photos (Sensibilité, Conditions Météo, lieux visités, émotions ressenties, souvenirs mémorables, …). Après avoir noté les informations, je rangeais mes films dans une petite glacière souple pour les protéger des poussières et de la chaleur. Les films non exposés étaient aussi rangés dans une autre petite glacière.
Quel workflow suivre ?
Le workflow que je vous présente ici découle de mon expérience, des partages avec d’autres photographes et vise à préserver les fichiers photos sur lesquels ont a tant investi aussi bien financièrement qu’affectivement. C’est aussi quelque fois un moment de convivialité et de partage des expériences vécues dans la journée.
Dans la journée
Lorsque mes cartes Compact Flash sont remplies (j’ai 2 slots pour 2 Cartes Compact Flash) je les remplace par des cartes vierges. Je range donc mes cartes pleines dans un étui rigide de protection de carte. Je prends soin de mettre la sérigraphie des cartes pleines vers le fond de l’étui pour éviter les confusions entre cartes vides et cartes pleines lors de changement qui peuvent se faire dans l’urgence.

Dès que je trouve un moment de répit, je réalise ma 1ère sauvegarde à l’aide du videur de carte. Une fois le transfert achevé, je replace ma carte dans la boite de protection toujours avec toujours la sérigraphie dirigée vers le fond de la boite, jusqu’au moment de la deuxième sauvegarde qui se fera le midi ou le soir à l’hôtel.
Le soir à l’hôtel !
gerer photo voyage Christian Baillet
Arrivée à l’hôtel j’allume l’ordinateur avec un disques dur externe qui contient la bibliothèque «encapsulée» d’Aperture et mon lecteur de carte Compact Flash et/ou SD.

Je commence donc le transfert des photos de mes cartes vers l’ordinateur (disque dur externe connecté) qui constituera ma 2ème sauvegarde. Cette importation me permet de visualiser et contrôler très rapidement le rendu des photos et d’apporter les modifications éventuelles aux différents réglages en fonction des situations rencontrées pour les prochaines prises de vue.

Remarque: Ce Post-Traitement rapide permet d’identifier mes meilleurs photos que j’exporte en RAW et en JPG vers un dossier présent sur le bureau de mon ordinateur. Juste avant de prendre l’avion je transferts ce dossier vers une carte mémoire que je place dans mon passeport. C’est une ultime sauvegarde pour le cas ou….

Lorsque je prends l’avion, le videur de cartes, les deux disques durs externes sont rangés dans mon sac photo qui voyage toujours avec moi en cabine.

Je réalise ma 3ème sauvegarde par transfert du dossier de ma carte Compact Flash vers le 2ème disques dur externe. Chaque sous dossier numéroté par mon boitier est placé dans l’un des dossiers de l’arborescence que j’ai créé avant de partir du type Jour 1, Jours 2,… suivi de l’information sur le lieu de réalisation des photos par exemple JOUR 1 – Masai Mara.

C’est cette même arborescence que je reprends dans mon application de catalogage. Une fois la 3ème sauvegarde réalisée, je peux alors formater mes cartes afin d’être prêt pour le lendemain.

Remarque: Sur l’un des disques durs, j’embarque toujours les livrets numériques de mon matériels ainsi qu’un logiciel de récupération des fichiers effacés en cas de problème.
Après le Voyage
Après le voyage, je transferts toute l’arborescence de mon disque dur externe avec la totalité des fichiers Raw vers deux disques durs externes et de la même manière je transferts la bibliothèque « encapsulée » d’Aperture vers deux autres disques durs externes.

Une fois réalisé les sauvegardes et autres transferts, je vérifie la qualité des fichiers des sauvegardes en ouvrant plusieurs fichiers. Si il n’y a pas de problème, je formate alors mes disques durs externes de voyages, mon videur de cartes et mes cartes Compact Flash contenant les dernières photos prises.

Quelques références:

Videur de carte: Sanho – HyperDrive ColorSpace UDMA2 distribué par Digixo
Disque Dur externe USB 3.0: Freecom ToughDrive HDD protégé contre les chocs
Cartes Compact Flash: Lexar Professional 1066x avec une vitesse de transfert ultra rapide
Lecteur de carte Compact Flash et/ou SD USB 3.0: Lexar Professional USB 3.0 Dual-Slot
Hub USB auto alimenté: Trendnet Concentrateur 4 ports USB 3.0
Etui rigide: Etui multi-format GEPE pour ranger les cartes mémoire

N’hésitez pas à laisser un commentaire si vous avez des questions.

Leave a Reply

Contactez-nous

voyage-photographique contact telephone
(Prix d'un appel local)

Du lundi au samedi 9h-19h

Inscrivez-vous à la newsletter

Recevez par email nos offres en avant-première!

Votre email:

Rejoignez-nous